AccueilPortailDiscutez avec des Fans !Page FacebookPortailFAQRechercherDFC BoutiqueS'enregistrerConnexion

Partagez | .
 

 Histoire de Phantom Manor...ma version

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Bonbonrose
Extra Fan Disney

Extra Fan Disney
avatar

Féminin
Nombre de messages : 864
Age : 20
Localisation : au pays des merveilles
Humeur : passionnée
Date d'inscription : 05/05/2012
J'aime J'aime : 8

MessageSujet: Histoire de Phantom Manor...ma version   Mar 11 Juin 2013 - 19:10

Bonjour à tous et à toutes !!!! Very Happy   Very Happy

Voilà, pour l'anniversaire d'une amie, je vais lui écrire l'histoire de Phantom Manor, dans laquelle je vais faire beaucoup d'inventions, bien que je souhaite vraiment resté dans l'esprit de l'attraction, et que je vais tous faire pour quelle colle avec mon histoire.
Je vous envoie mon intro, pourriez-vous me dire quels sont vos sentiments, conseils,...
Merci beaucoup !!!!!  Wink


 Loin, très loin, dans l'Amérique profonde du XIXème siècle gisent les morts du cimetières de Boot Hills.
Parmi le chaos de l'orage, résonne le cœur encore chaud de sang de Mme Ravenswood, allongée dans sa tombe glacée en marbre gris.
Dans l'eau calme et paisible, le reflet du manoir se dessine.
Soudain, la girouette tourne, les arbres se courbent : un vent glacé envahit l'aire. Par la fenêtre de la maison, une faible lumière passe lentement, laissant apercevoir une écriture gravée autrefois par une hôte : « Help me ». Oui, c'était il y a bien longtemps de cela, autrefois,...


Dernière édition par Bonbonrose le Sam 15 Juin 2013 - 12:41, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
mystic-phantom
Méga Fan Disney

Méga Fan Disney
avatar

Masculin
Nombre de messages : 1288
Age : 25
Localisation : dans mes rêves ...
Humeur : besoin de voyager ...
Date d'inscription : 04/01/2013
J'aime J'aime : 3

MessageSujet: Re: Histoire de Phantom Manor...ma version   Mar 11 Juin 2013 - 19:43

vraiment pas mal , ça donne envie de lire la suite Wink d’ailleurs je l'attend avec impatience maintenant Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.facebook.com/LeGuideDuDisneyFan
Stef La Belge
Méga Fan Disney

Méga Fan Disney
avatar

Féminin
Nombre de messages : 11944
Age : 37
Localisation : La Louvière, Belgique
Humeur : Disney un jour, Disney toujours
Date d'inscription : 22/05/2011
J'aime J'aime : 409

MessageSujet: Re: Histoire de Phantom Manor...ma version   Mar 11 Juin 2013 - 20:00

pas mal.. ça entretien le suspens..
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bonbonrose
Extra Fan Disney

Extra Fan Disney
avatar

Féminin
Nombre de messages : 864
Age : 20
Localisation : au pays des merveilles
Humeur : passionnée
Date d'inscription : 05/05/2012
J'aime J'aime : 8

MessageSujet: Re: Histoire de Phantom Manor...ma version   Mer 12 Juin 2013 - 7:33

La suite très prochainement !! Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
babios
Fan Disney

Fan Disney
avatar

Masculin
Nombre de messages : 44
Age : 52
Localisation : sud de lyon
Date d'inscription : 04/03/2012
J'aime J'aime : 0

MessageSujet: Re: Histoire de Phantom Manor...ma version   Mer 12 Juin 2013 - 8:23

très bonne introduction.ça donne envie de lire la suite. bounce
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bonbonrose
Extra Fan Disney

Extra Fan Disney
avatar

Féminin
Nombre de messages : 864
Age : 20
Localisation : au pays des merveilles
Humeur : passionnée
Date d'inscription : 05/05/2012
J'aime J'aime : 8

MessageSujet: Re: Histoire de Phantom Manor...ma version   Mer 12 Juin 2013 - 14:57

Voila le premier chapitre!!! Bonne lecture, n'hésitez pas à me dire ce que vous en penser. 


   Le soleil tapait sur la petite ville de Thunder Mesa. Les chevaux galopaient dans la poussière épaisse du sol.
M. Harley, qui rentrait d'une réunion d'affaire, s'arrêta au bistro «  Fuente del Oro », y déposa son cheval, et entra. Le bar était bondé, la musique résonnait.
M. Harley vint s’asseoir à une table, où était déjà installé un homme, un verre à la main.
-Bonjour Henry !
L'homme releva la tête :
-Comment vas-tu John ! Je t'attendais.
John Harley lui sourit :
- Oui, je sais. Pourquoi tenais-tu tant à ce que je vienne ?
Henry Ravenswood sortis de son sac posé par terre de grands panneaux roulés et lui tendit.
Il se mit alors à sourire de toutes ses dents . C'était un homme assez gras, moustachu, les cheveux châtains courts. Il était ferblantier, et recevait un revenu très modeste. Il vivait à Thunder Mesa avec sa femme dans un petit appartement au dessus de sa boutique. Cette dernière se prénommait Martha. C'était une très belle femme, douce et attentionnée. Elle attendait un enfant depuis 4 mois.
Elle était bien plus jeune que Henry Ravenswood, puisque 8 ans les séparaient.
M. Harley déroula les papiers sur la table. Il y découvrit des dessins d'architecte, plans et reproductions, très détaillés. John Harley commençait tous juste à comprendre :
-Mais qu'est-ce que … ?
-Tu as vu ce que j'ai découvert John ? Tu te rends compte ? On est riche ! lui coupa Henry Ravenswood
Les plans représentaient précisément la montagne de Thunder Mesa, qui se dressait au milieu du lac.
John Harley n'en revenait pas :
-Mais tu es fou ! Où es-tu allé chercher de pareils informations ? Et fausses, j'imagine !
-Fausses ! répéta Henry contrarié. Je me suis rendu moi-même sur les lieux. Tous ce que tu peux lire sur ce papier est vrai, et prouvé !
-Je ne peux pas le croire, continua Harley. De l'or, ici à Thunder Mesa, dans notre montagne ?


Quelques heures plus tard, alors que le soleil était pratiquement couché et rouge comme le feu, les deux amis étaient encore en conversation sur le projet de M. Henry Ravenswood.
-Tous ce qui me faut John c'est ton soutien financier. Je ne peux y arriver seul. Je t'en conjure ! Pense à Martha, à l'enfant ! Fais moi confiance. Je n'ai besoin que d'une signature !
John Harley dévisageait son ami, hésitant.
Puis, il se résigna à prendre entre ses doigts la plume posée sur le contrat. Après un dernier regard à son ami, il signa lentement le bas du papier.
-J’accepte, Henry, de te rendre ce service, mais si tu échoues ne compte pas sur moi pour te faire remonter la pente.
Sur ce il se leva et se dirigea vers la sortie. Henry Ravenswood avait prit le papier entre ses mains et le contemplait l'air ahuris. Il rentra aussitôt chez lui et raconta la bonne nouvelle à sa femme. Celle-ci remerciait Dieu pour cette occasion sans précédente et caressa doucement son ventre rond. Elle n'eut jamais été aussi heureuse !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
poeti
Extra Fan Disney

Extra Fan Disney
avatar

Féminin
Nombre de messages : 302
Age : 27
Localisation : Nord (59)
Date d'inscription : 03/09/2011
J'aime J'aime : 10

MessageSujet: Re: Histoire de Phantom Manor...ma version   Mer 12 Juin 2013 - 20:36

Très bonne intro, l'atmosphère est très bien amené.

Le premier chapitre est très bien écrit, la situation, les personnages et l'intrigue me donne très envie de lire la suite.

Dis-moi, c'est peut être bête comme question mais qu'est-ce qu'un ferblantier?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bonbonrose
Extra Fan Disney

Extra Fan Disney
avatar

Féminin
Nombre de messages : 864
Age : 20
Localisation : au pays des merveilles
Humeur : passionnée
Date d'inscription : 05/05/2012
J'aime J'aime : 8

MessageSujet: Re: Histoire de Phantom Manor...ma version   Mer 12 Juin 2013 - 20:42

ça me fait plaisir si tu apprécies ce premier chapitre !!!Smile
^^ un ferblantier c'est un homme qui fabrique des outils en fer-blanc et qui les vends ( par exemple des lanternes, des casseroles...en fer) !!Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
poeti
Extra Fan Disney

Extra Fan Disney
avatar

Féminin
Nombre de messages : 302
Age : 27
Localisation : Nord (59)
Date d'inscription : 03/09/2011
J'aime J'aime : 10

MessageSujet: Re: Histoire de Phantom Manor...ma version   Mer 12 Juin 2013 - 20:49

Hop un mot de vocabulaire en plus!
J'espère qu'il compte triple au scrable joyeux
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bonbonrose
Extra Fan Disney

Extra Fan Disney
avatar

Féminin
Nombre de messages : 864
Age : 20
Localisation : au pays des merveilles
Humeur : passionnée
Date d'inscription : 05/05/2012
J'aime J'aime : 8

MessageSujet: Re: Histoire de Phantom Manor...ma version   Mer 12 Juin 2013 - 21:52

mdr
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
PM Keeper
Méga Fan Disney

Méga Fan Disney
avatar

Masculin
Nombre de messages : 1312
Age : 34
Localisation : Val d'Oise (95)
Humeur : Machiavélique
Date d'inscription : 17/02/2012
J'aime J'aime : 4

MessageSujet: Re: Histoire de Phantom Manor...ma version   Sam 15 Juin 2013 - 0:00

Ca m'amuse de voir une accroche si prenante dès l'introduction !

On aurait dit un scripte de téléfilm ! Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bonbonrose
Extra Fan Disney

Extra Fan Disney
avatar

Féminin
Nombre de messages : 864
Age : 20
Localisation : au pays des merveilles
Humeur : passionnée
Date d'inscription : 05/05/2012
J'aime J'aime : 8

MessageSujet: Re: Histoire de Phantom Manor...ma version   Sam 15 Juin 2013 - 12:40

Je voulais que l'ambiance soit directement retranscrite dès l'intro, et surtout que cela donne envie de lire la suite. Je ne sais pas si c'est réussis ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MissCoco
Super Fan Disney

Super Fan Disney
avatar

Féminin
Nombre de messages : 138
Age : 31
Humeur : Libérée, délivrée
Date d'inscription : 11/06/2013
J'aime J'aime : 7

MessageSujet: Re: Histoire de Phantom Manor...ma version   Sam 15 Juin 2013 - 14:53

L'histoire est vraiment très captivante, j'aime beaucoup !!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
poeti
Extra Fan Disney

Extra Fan Disney
avatar

Féminin
Nombre de messages : 302
Age : 27
Localisation : Nord (59)
Date d'inscription : 03/09/2011
J'aime J'aime : 10

MessageSujet: Re: Histoire de Phantom Manor...ma version   Sam 15 Juin 2013 - 18:37

C'est très réussit bonbonrose cheers
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bonbonrose
Extra Fan Disney

Extra Fan Disney
avatar

Féminin
Nombre de messages : 864
Age : 20
Localisation : au pays des merveilles
Humeur : passionnée
Date d'inscription : 05/05/2012
J'aime J'aime : 8

MessageSujet: Re: Histoire de Phantom Manor...ma version   Sam 15 Juin 2013 - 19:27

Merci beaucoup !!! Voilà la suite...I love you


  Mme Ravenswood était assise dans le canapé de velours vert du hall d'entrée, elle lisait calmement son livre. Sa fille jouait sur le tapis, à ses pieds.
Quatre ans au part avant, Martha Ravenswood avait accouché d'une charmante petite fille, qu'elle et son époux avaient prénommé Mélanie. C'était en l'an 1840.
C'est alors qu'avaient débutées la construction de la mine. Après deux ans de travail acharné, en 1842, le Big Thunder Minning Co était enfin en marche.
L'entreprise devint rapidement très attractive, et fit un triomphe dès les premiers mois. L'or coulant à flot, la famille Ravenswood put se permettre de vendre leur petit appartement et la boutique, et M. Ravenswood commanda la construction d'une villa sur la montagne de Boot Hill, en face de la mine, qui surplomberait la ville de Thunder Mesa.
En 1844, enfin, le manoir était habitable.
C'était une demeure immense, 36 pièces, 26 domestiques, et dont le jardin s'étendait jusqu'à perte de vue. Elle était recouverte d'une peinture blanche éclatante. Les pièces étaient richement décorées de statues, tableaux, tapisseries, et dans le jardin poussaient des végétaux de toutes sortes.
Les Ravenswood était ravis de leur nouvelle demeure.
Martha pouvait enfin trouver le temps de prendre sois d'elle. Elle s'achetait désormais des bijoux de valeurs inestimables, et de splendides robes. Elle pouvait enfin profiter de l'aire pur et se pavaner dans son jardin. Elle passait aussi beaucoup de temps avec Mélanie, qu'elle bichonnait et aimait. Elle faisait l'objet de jalousie de toutes les femmes de Thunder Mesa, contrairement au passé, où elle jalousait sans cesse ses voisines.
Henry passait ses journée à la mine. Il rentrait tard le soir, pour le souper. Il ne pensait jamais à passer du temps avec sa famille, qui d'ailleurs, ne comptait presque plus rein à ses yeux. Il avait grossis et semblait avoir perdu toute patience et apaisement. Dès qu'il en avait l'occasion, il se ventait de sa superbe villa et de son entreprise, qui faisait des envieux.
Mélanie avait toujours eut l'habitude de l’absence de son père. Elle ne connaissait rien de lui, et il ne connaissait rien d'elle. Elle avait grandi en compagnie de sa mère, et des nombreuses domestiques. Son éducation avait été confié à la gouvernante du manoir. Elle ne sortait jamais de la villa, il lui était interdis de franchir la haie d'arbre qui définissaient le jardin.
Elle n'avait pour ce fait, jamais eut d'amies. Parfois, elle s'ennuyait, seule, lorsque sa mère était occupée et qu'aucun domestique ne pouvait s'occuper d'elle. Alors, elle explorait les pièces du manoir. Parfois, elle se demandait pourquoi sa maison était-elle si grande, certaines pièces ne servaient à rien.
Pourquoi ne pouvait-elle pas rencontrer d'autres enfants de son âge, et aller à l'école comme les héros des livres qu'elle étudiait. Elle ignorait tout du monde dans lequel elle vivait, le connaîtrait-elle un jour ?
C'est ainsi que la petite Mélanie Ravenswood grandit, dans l’innocence et la solitude.

C'est seulement lorsqu'elle eut quinze ans que ses parents lui autorisèrent à sortir du manoir Cependant elle devait toujours être accompagnée par la gouvernante, ou si cette-dernière ne pouvait se déplacer, par Anna Jones, une des domestiques les plus appréciée par les Ravenswood.
A chaque sortie, Mélanie espérait qu'Anna l'accompagne. Elle ne pouvait supporter la gouvernante et son autorité. Anna, au contraire lui autorisait des choses interdites. Par exemple, lorsque Mélanie souhaitait se retrouver seule, elle l'acceptait, sans jamais le rapporter ensuite à sa mère.
Dès que Mélanie eut dix-sept ans, et qu'elle eut devenue une très belle femme, elle fut aussitôt courtisée par les jeunes hommes de Thunder Mesa. Mais Mélanie les rejetait tous. Elle croyait à l'amour, cet amour dont elle avait entendu parler si souvent pendant son enfance, dans les livres qu'elle dévorait. Elle attendait le moment où elle tomberait enfin amoureuse d'un homme bon et juste avec elle. Elle rêvait de lui. Elle s'imaginait en sa compagnie dans son manoir de Boot Hill, avec beaucoup d'enfants. Et elle y croyait.
L'innocence était un défaut dont elle ignorait encore les conséquences.


Dernière édition par Bonbonrose le Mer 19 Juin 2013 - 21:27, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
poeti
Extra Fan Disney

Extra Fan Disney
avatar

Féminin
Nombre de messages : 302
Age : 27
Localisation : Nord (59)
Date d'inscription : 03/09/2011
J'aime J'aime : 10

MessageSujet: Re: Histoire de Phantom Manor...ma version   Sam 15 Juin 2013 - 19:48

Quelques petites modifications:
L'entreprise se vit vite très attractive -> rapidement l'entreprise devint très attractive
Martha pouvait enfin trouver le temps prendre sois d'elle -> de prendre soin

temps avec sa famille, qui d'ailleurs, ne comptait presque plus rein à ses yeux. -> rien



Très intéressante fin, j'imagine que quelque chose de terrible va arriver à Mélanie dans la suite?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bonbonrose
Extra Fan Disney

Extra Fan Disney
avatar

Féminin
Nombre de messages : 864
Age : 20
Localisation : au pays des merveilles
Humeur : passionnée
Date d'inscription : 05/05/2012
J'aime J'aime : 8

MessageSujet: Re: Histoire de Phantom Manor...ma version   Dim 16 Juin 2013 - 0:17

Merci pour les petites modifs, comme j'écris vite je fais souvent des fautes de français.
Voila la suite :

Un jour d'été de l'an 1860, alors que l'air était lourd et humide, Henry Ravenswood proposa pour la première fois à sa fille ne l'accompagner à la mine. En effet, il tenait personnellement à lui présenter un nouvelle machine, très moderne, à la mode en ce temps.
Mélanie l'accompagna volontiers.
Lorsqu'il arrivèrent deux hommes se précipitèrent sur eux. L'un semblait le plus âgé et était petit, le second se tenait à ses côtés. Il était jeune et avait un regard superbe. Il était d'une surprenante beauté, ce qui ne passa pas inaperçu aux yeux de Mélanie. Elle le fixa pendant un certains temps, et compris. Alors c'était donc vrai, ce que l'on raconte ! Les coups de foudre, cela existe ! Elle sentait que c'était lui le bon, celui avec lequel elle passerait sa vie.
Soudain, elle entendit une voix qui résonna dans sa tête, et la reconnecta dans la mine :
-M. Ravenswood !! Bonjour monsieur !! avait lancé l'autre homme.
-M. Tins ! Bien le bonjour ! Répondit Henry Ravenswood.
-Je vous présente mon neveu : Ronald Bridge. Seriez-vous d'accord de l'engager ?
M. Ravenswood dévisagea Ronald Bridge. D'un ton autoritaire il lança :
-D'où vient tu jeune homme ?
L'homme répondit haletant :
-De Boston monsieur.
Henry se tut un instant, puis :
- Très bien, je t'engage.
Sur ce, il tourna les talons sans un mot de plus. Mélanie le suivit après avoir jeter un regard passionné à Ronald Bridge.

L'été, cette année là, fut le plus beau de la vie de Mélanie. Dès que ses courts le lui permettaient et que sa mère le lui autorisait elle accompagnait son père avec l'espoir de croisé l'homme dont elle était devenue amoureuse. Parfois, elle ne le rencontrait pas, à son grand regret. Mais le plus souvent, elle l’apercevait dans un coin de la mine, au travail, le torse nu, le visage en sueur et couvert de charbon. Alors, elle le trouvait plus beau que jamais.
Un jour, leur regard se croisèrent. Ils restèrent fixés longtemps, et s’échangèrent un bref sourire. Ronald se remit au travail et Mélanie s'éloigna. Depuis, tout ce passa très vite dans la tête de Mélanie, quelques jours plus tard, ils s'étaient déclaré leur flamme et ne pouvait vivre l'un sans l'autre.
Chaque nuit, Mélanie passait par le passage souterrain du manoir et se retrouvait dans le bâtiment de Thunder Mesa Mercantile. Alors, son amour sortait de l'ombre et tous deux passaient leur nuit ensemble et vivaient des moments de passions acharnée.
Ne dit-on pas que les meilleurs moments sont les plus courts ?


Dernière édition par Bonbonrose le Lun 17 Juin 2013 - 22:00, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
joja
Méga Fan Disney

Méga Fan Disney
avatar

Masculin
Nombre de messages : 1716
Age : 33
Localisation : Andilly
Humeur : Envie d'une boisson fraîche...
Date d'inscription : 19/03/2013
J'aime J'aime : 3

MessageSujet: Re: Histoire de Phantom Manor...ma version   Lun 17 Juin 2013 - 18:55

Super,tu assure Bonbonrose:D!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bonbonrose
Extra Fan Disney

Extra Fan Disney
avatar

Féminin
Nombre de messages : 864
Age : 20
Localisation : au pays des merveilles
Humeur : passionnée
Date d'inscription : 05/05/2012
J'aime J'aime : 8

MessageSujet: Re: Histoire de Phantom Manor...ma version   Lun 17 Juin 2013 - 21:49

Merci, ça me donne envie de continuer !!
Et voila le prochain chapitre :  Very Happy
 
Mélanie savait que ce jour arriverait. Elle s'y était préparé depuis qu'elle avait comprit que Bridge serait son époux.
Ses parents s'étaient installés dans le petit kiosque de verre devant le manoir. Une domestique avait préparée du thé qu'elle avait délicatement déposé sur la table.
Mélanie attendait impatiente Ronald. Elle se sentait frissonner : elle avait terriblement peur.
En effet, lorsqu'elle avait annoncé à ses parents que son fiancé était le petit mineur misérable qu'Henry Ravenswood venait d'embaucher, ce dernier rentra dans une fureur noir. Il s'en était remis depuis, mais pour ne reprendrait-il pas ?
Ronald était arrivée, Mélanie se précipita sur lui :
-Tu es enfin là, mes parents t'attendent depuis trop longtemps. Tu fais mauvaise impression !
-J'ai fais ce que j'ai put !
Les deux amoureux arrivèrent bras dessus-bras dessous au kiosque dans lequel Henry et Martha Ravenswood les attendaient. Ces deux derniers se levèrent pour les accueillir.
-Bien le bonjour ! lança Henry
-Bonjour ! répondit Bridge. Ravis de vous revoir.
Tous se rassirent. Martha servie le thé. Le silence ne dura plus longtemps :
-J'imagine que vous connaissez la raison de ma visite jusqu'à votre manoir ce matin, lança Bridge.
Tous les regards se tournèrent vers lui. Il continua :
-Je viens vous demande la main de votre fille.
Martha Ravenswood se mit à sourire laissant apercevoir ses dents blanches. Henry Ravenswood, au contraire, fixait Ronald Bridge. Il avait un regard froid et dur. Cela dura un certain temps, puis il lança sans le quitter des yeux :
-Si j'ai bien compris, vous avez l'intention d'épouser ma fille ?
-C'est bien cela monsieur, répondit Bridge en embrassant la main de Mélanie qu'il serrait tendrement.
-Et sans vouloir paraître curieux, que compter vous faire après votre mariage Bridge ? reprit Ravenswood. J'imagine que vous avez l’intention d'emménager dans le manoir ?
Ronald regarda sa futur femme, puis il se tourant vers henry :
-Et bien, justement, Mélanie et moi avions l'intention de partir vivre à Boston, ma ville natale. Nous pensions que nous pourrions bien s'y plaire.
Henry et Martha Ravenswood se figèrent. Mme. Ravenswood reposa la tasse qu'elle avait entre les mains, avala sa gorgée de thé et lança en souriant :
-Mais qu'elle charmante idée ! N'est-ce pas Henry ?
Le visage d'Henry Ravenswood devint dur comme la pierre.
-Et pour combien de temps ?
-Nous souhaiterons nous y installer avec l'intention d'y rester pour toujours. C'est un coin charmant....
-Pour toujours ?! répéta Henry l'ai ahuris. Vous ne viendrez plus sur Thhunder Mesa ?
-A priori, non ! répondit Bridge. Je disais donc, continua-t-il en regardant Martha, que c'est un coin très beau et accueillant....
-En voila des propos ! Ceci est inconcevables ! Plus jamais revenir ici ?
Mélanie avait saisie la main de son père.
-Père, je t'en pris, écoute ! lança-t-elle
M. Ravenswood souffla et reprit :
-Et avec qu'elle argent comptez-vous construire votre villa dont vous rêvez tant ?
-Père, vous savez, l'héritage que vous me laisser, répondit Mélanie. Il s'agit justement de cette argent.
Henry Ravenswood se leva d'un bond, ce qui fit sursauter sa femme et les deux amoureux. Il se mit à gémir :
-L'héritage Mélanie s’agissait du manoir. Tu devais y vivre. Il n'était pas question que tu partes pour toujours à l'autre bout de l'Amérique avec un pauvre mineur mal éduqué et stupide !
-Je vous demande pardon ?
Ronald Bridge s'était levé à son tour.
-Oui mon cher vous avez bien entendu, reprit Ravenswood. Vous êtes mal luné. Vous compter vous emparer de ma fortune et emmener ma fille, innocente comme en enfant, avec vous ?
-Il ne s'agissait pas de cela, il ne s'est jamais s'agit de cela monsieur ! rétorqua Ronald
-Bien ? dans ce cas, pourquoi êtes-vous venu ? Quel était l'objet de votre visite ?
La main de ma fille, c'est cela ? Et bien ma réponse est non. Vous irez en enfer, mais ce sera sans ma fille ! De plus je vous licencie. Or de question que je vous revois traîner dans ma mine. Maintenant, partez !
-Père, je vous en conjure ! supplia Mélanie
-J'ai dit partez !
Ronald Bridge lança un regard noir à M. Ravenswood et tourna les talons. Il se dirigeait à grands pas vers la sortie du manoir. Mélanie le suivit.
Henry Ravesnwood s'était rassis. Il fixait l'horizon pensif, regrettant certainement. Il n'en avait pas la moindre idée.
-Bravo très cher, vous avez fais du bon travail. Avez-vous vu l'état dans lequel est notre fille à présent ? lança Martha à son époux
-Elle s'en remettra. Ne le pensez-vous pas ?
Sa femme s'était levée et avait rassemblées les tasses sur le plateau. Elle fit un « non » de la tête tout en regagnant la villa. M. Ravenswood resta seul, désemparé.
Mélanie avait rejoint son amour en courant :
-Ronald ! Attends !
Ce dernier ce stoppa.
-Ronald, mon amour, nous trouverons un moyen, je te le promets.
-Et comment Mélanie ? Comment ? Ton père est un homme méchant.
-Non, mon père est juste et bon, crois-moi, il changera d'avis.
Ronald prit les mains de sa bien-aimé et les serra contre son cœur :
-Je t'aime Mélanie. Je ferrais tous pour rester avec toi éternellement !
Il déposa un baiser sur ses lèvres, puis s'éloigna, laissant Mélanie seule dans l'immense jardin frais de l'été.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
PM Keeper
Méga Fan Disney

Méga Fan Disney
avatar

Masculin
Nombre de messages : 1312
Age : 34
Localisation : Val d'Oise (95)
Humeur : Machiavélique
Date d'inscription : 17/02/2012
J'aime J'aime : 4

MessageSujet: Re: Histoire de Phantom Manor...ma version   Mar 18 Juin 2013 - 18:26

Très bien écris !

Si je puis me permettre, au début tu la prénomme Amélie, puis Mélanie ; il s'est passé quelque chose pour ce changement ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bonbonrose
Extra Fan Disney

Extra Fan Disney
avatar

Féminin
Nombre de messages : 864
Age : 20
Localisation : au pays des merveilles
Humeur : passionnée
Date d'inscription : 05/05/2012
J'aime J'aime : 8

MessageSujet: Re: Histoire de Phantom Manor...ma version   Mer 19 Juin 2013 - 21:25

Non, c'est moi. Parfois je me trompe au lieu d'écrire Mélanie, j'écris Amélie. Je vais rectifier ça tout de suite.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Stef La Belge
Méga Fan Disney

Méga Fan Disney
avatar

Féminin
Nombre de messages : 11944
Age : 37
Localisation : La Louvière, Belgique
Humeur : Disney un jour, Disney toujours
Date d'inscription : 22/05/2011
J'aime J'aime : 409

MessageSujet: Re: Histoire de Phantom Manor...ma version   Mer 19 Juin 2013 - 22:47

C'est super bien écrit ! J'ai envie de lire la suite ! Tu es une excellente narratrice !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
PM Keeper
Méga Fan Disney

Méga Fan Disney
avatar

Masculin
Nombre de messages : 1312
Age : 34
Localisation : Val d'Oise (95)
Humeur : Machiavélique
Date d'inscription : 17/02/2012
J'aime J'aime : 4

MessageSujet: Re: Histoire de Phantom Manor...ma version   Jeu 20 Juin 2013 - 6:34

Si ça continue, on va collaborer un récit ensemble ! ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bonbonrose
Extra Fan Disney

Extra Fan Disney
avatar

Féminin
Nombre de messages : 864
Age : 20
Localisation : au pays des merveilles
Humeur : passionnée
Date d'inscription : 05/05/2012
J'aime J'aime : 8

MessageSujet: Re: Histoire de Phantom Manor...ma version   Jeu 20 Juin 2013 - 14:35

Vous me faites trop plaisir, en plus j'ai fait lire cette histoire a une amie à l'école et elle ma dit qu'elle trouvait ça très mal écrit et qu'il fallait que je recommence. La du coup ça me fait plaisir que vous pensez le contraire, ça me redonne confiance en moi !
PM, je voulais te remercier car mon histoire est basée sur celle que tu as écrite dans le sujet "Thunder Mesa stories" et que c'est grace à toi que j'ai trouver mon inspiration !!!
:hh:


Voila la suite: ...Very Happy





Depuis ce jour, Mélanie n'osait reparler à ses parents de la dispute ansi que  de la regrettable décision qu'avait finalement prise M. Ravenswood.
Martha et Henry en faisaient de même. Ce dernier n'osait plus croiser le regard de sa fille qui lui en voulait terriblement.
Toutes les nuits, Mélanie retrouvait comme toujours Ronald. Elle le suppliait sans cesse de bien vouloir accepter de rester à Thunder Mesa, bien que cette ville lui déplaise :
-Ronald, c'est notre seule chance de rester ensemble pour toujours ! N'est-ce pas ce que tu désires ? lui disait-elle désespérée.
Mais Ronald ne voulait pas se soumettre aux volontés du père de sa bien-aimé.
Ce dernier l'avait ridiculiser devant sa fiancée et l'avait ouvertement critiquer. Comment le lui pardonner ?
-Je vais tout faire pour convaincre ton père ma belle Mélanie, disait-il en lui caressant doucement les cheveux. Je te le promets.
Alors Mélanie le laissait dire, et le soir suivant tout ce déroulait de la même manière, et ainsi de suite, jusqu'au soir où Mélanie ne vint pas.
Elle s'était enfermée dans sa chambre et pleurait sur son lit. Puisqu'il n'y avait pas d'avenir entre eux, pourquoi continuer ainsi à se voir chaque nuit ?

Le lendemain, Henry Ravenswood dut partir de toutes urgence à la mine car deux mineurs venaient de disparaître subitement sans laisser de traces. L'affaire faisait la une dans les journaux. Certains parlaient de meurtres sanglants, d'autre de suicides et parfois même d'enlèvements. Mélanie et Martha se retrouvèrent seules dans le manoir, avec les domestiques.
On sonna à la porte. Une des domestiques alla ouvrir. Puis elle revint dans le grand salon, où les deux femmes lisaient.
-Mlle Ravenswood ? On vous demande.
Mélanie sentit un frisson la parcourir. Il était revenu ?
Après avoir reposer son livre sur le fauteuil de velours elle suivit la domestique, le cœur battant terriblement.
Lorsque les deux femmes arrivèrent à la porte d'entrée, Mélanie pria la domestique de bien vouloir la laisser. Celle-ci se retira.
En bas du perron, Ronald attendait Mélanie. Cette dernière se sentit envahit par la honte. Elle descendit les marches du perron en courant et pleurant, telle une enfant. Elle se précipita des les bras de Ronald Bridge. Ce dernier, après quelques secondes, l'écarta. Il avait un regard autoritaire et féroce. Il semblait fâché. Mélanie avait cessé de pleurer. A présent, elle avit peur, peur de ce que son fiancé penserait de son attitude le soir dernier. Elle baissa son regard vers le sol. Ronald lui redressa le visage et la fixa, le regard terrible. Puis il lança :
-Mélanie, mon amour, pourquoi étais-tu absente l'autre soir ? Je t'ai attendu. J'ai eus peur, j'ai eus froid, j'ai eus faim, mais je ne suis pas rentrer, car j'étais persuadé que je te verrais. Pourtant, tu n'es pas venue.
Mélanie pleurait de nouveau.
-Je suis désolée. Je te demande pardon. Oh, si j'avais su,...
-Mais enfin, pourquoi n'es-tu pas venu ?
Mélanie se sentit désemparée.
-Vois-tu, toi et moi, c'est une histoire impossible. Nous nous aimons, c'est bien vrai, mais nous ne pourrons vivre ensemble. Bientôt, je devrai épouser quelqu'un. Et naturellement, ce ne sera pas toi. Je ne veux pas souffrir plus longtemps. Je t'aime, et c'est pourquoi je ne veux que notre liaison s’arrête ici.
Ronald la regardait. Il avait le regard vide et ferme en même temps.
-Si c'est la ton souhait, alors, adieu Mélanie.
Sur cette dernière parole, il tourna les talons et sortit du jardin. Il s'éloigna dans la brume épaisse du matin.
Mélanie resta un moment pétrifier. Il n'avait même pas chercher à s'opposer. Il avait calmement accepté et s'en était retourné.
Mélanie sentit ses jambes perdrent leur force et elle tomba à terre. Alors, elle se mit à pleurer comme jamais, abandonnée à son triste sort, et désespérée.
Pour la première fois, elle connaissait la tristesse. Elle avait enfin découvert la vie et ses problèmes.
Mais pour elle, les ennuis ne faisaient que commencer...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bonbonrose
Extra Fan Disney

Extra Fan Disney
avatar

Féminin
Nombre de messages : 864
Age : 20
Localisation : au pays des merveilles
Humeur : passionnée
Date d'inscription : 05/05/2012
J'aime J'aime : 8

MessageSujet: Re: Histoire de Phantom Manor...ma version   Lun 24 Juin 2013 - 12:10

Voila las suite :



Le lendemain, le ciel était gris et les nuages épais. Après le déjeuner, Mélanie prit un livre et s'assit sur un banc dans le jardin. Il fut difficile pour elle de lire, la visite de Ronald la tourmentait. Elle y pensait sans cesse, son esprit n'était ainsi jamais apaisé.
Alors qu'elle contemplait les fleurs vermeilles du jardin, pensive, elle sentit une chose bougé à ses côtés. Aussitôt, elle se retourna. Elle ne vit rien d'anormal, et personne ne semblait l’épier. Portant, elle se leva, douteuse et curieuse. Avec d'avantage d'attention, elle loin elle cru apercevoir quelqu'un.
Aussitôt, son cœur se mit à battre à toute allure et un sourire apparu sur son visage. Son livre tomba de ses mains et elle se mit aussitôt à poursuivre la silhouette qui lui était si familière.
La personne était rentrée dans le manoir. Mélanie redoublait d'efforts. Elle atteint bientôt la maison, dont la porte était grande ouverte.
Ne se sentant pas présentable, elle passa devant un miroir, se recoiffa, rajusta sa robe, et repartit. Dans le hall, ces parents étaient là. Ils parlaient à un homme. Bien que ce dernier soit de dos, Mélanie le reconnu instantanément. Elle se mit à courir vers lui. Il se retourna et l'aperçu. Il l'accueilli en ouvrant les mains. Mélanie se jeta dans ses bras. Elle pleurait.
-Ronald, tu es revenu ! lança-t-elle
Ronald l'embrassa sur le front :
-Mon amour, jamais je ne vous abandonnerais !
Il regarda Henry et Martha Ravenswood :
-Puis-je me retirer un instant avec votre fille ? Lorsque je reviendrais, vous aurez votre réponse ?
-Je vous pris, faites ! lui répondit Martha.
Les deux amoureux allèrent au jardin et s'assirent sur les marches d'un kiosque.
Ils se mirent à s'embrasser passionnément, puis Mélanie demanda :
-Pourquoi étais-tu avec mes parents ?
Aussitôt, Ronald se leva.
-J'ai redemander à tes parents ta main, en promettant de resterer avec toi, ici, à Thunder Mesa.
Mélanie fit un bond et se leva à son tour.
-Tu as fais cela ? Pour moi ?
-Non Mélanie, pour nous !
Elle lui sauta au cou.
Pendant ce temps, Henry et Martha Ravenswood discutaient de la requête de Bridge.
-Henry, n'est-ce pas une bonne nouvelle pour nous tous ? Il accepte de ne pas emmener notre fille loin. Quelle joie !
Henry avait le visage crispé, livide. Il regardait la montagne de Thunder Mesa par le fenêtre, le regard froid.
-Henry ? répéta Martha.
Son mari ne bougeait pas. Elle s'approcha de lui, le serra contre elle.
-Mon cher ?
Henry eut alors un mouvement brusque et partit à l'autre bout de la pièce en repoussant sa femme. Il se mit à faire les cents pas dans le hall :
-Il y avait des tas de jeunes hommes élégants, bien éduqués, et respectueux. Notre fille en fréquentait des tas !
-Henry... ! lança Martha
Ce dernier fit semblant de ne pas l'avoir entendu.
-Des tas je vous dis ! Ils avaient une maison, ils étaient riches et intelligents. Leur parents étaient des gens comme vous et moi très chère !
Su ces mots, il s'approcha de sa femme et la fixa.
-Alors, trouveriez-vous une explication correcte au pourquoi a-t-elle choisis cette vermine la ?
Martha était désemparée.
-Notre fille rêvait d'amour. Elle a trouver un homme qu'elle aime. Ne devrions-nous pas être heureux pour elle ?
Henry la fixait.
-Mon cher, vous me faite peur. Qu'avez-vous enfin ?
Henry serra les épaules de sa femme de toutes ses forces :
-Êtes-vous sourde très chère ? Je viens de vous expliquer la raison de ma fureur. Vous êtes tous des bons à rien, innocents, incapables et naïfs ! Ne voyez-vous donc pas dans quelle galère nous met cet homme ? Il nous ruine et nous détruit !
Martha souffrait terriblement :
-Vous me faites mal !
Henry continuait :
-Notre fille est encore une enfant, une idiote petite fille !
-Assez ! cria Martha.
Henry l'avait lâché. Martha avait les larmes aux yeux. Sa voix était fragile est saccadée :
-Comment pouvez-vous tenir de tels propos sur notre fille ?
Elle se dirigea aussitôt vers les grands escaliers et regagna sa chambre. M. Ravenswood resta seul, inactif et désolé. La fureur et la haine l'avaient envahi, et il s'en sentait confus et désemparé. Il partit dans le jardin retrouver les deux amoureux. Ces deux derniers se chuchotaient de belles paroles quand Henry Ravenswood arriva. Aussitôt, ils se levèrent d'un bond et Mélanie lança :
-Père ?
M. Ravenswood paraissait désemparé. Il dit à Ronald :
-J’accepte que vous épousiez ma fille, Bridge, mais ce manoir serra votre seule et unique demeure.
Ronald sauta de joie :
-Je vous le promet !
Il prit dans ses bras Mélanie qui riait et l'embrassa.
Sur ce, Henry Ravenswood les quitta et regagna le manoir. Jamais au part avant il n'avait ressentit cette haine envers quelqu'un. Oui, il aura sa vengeance. C'était son prochain but, il ne mourra pas sans l'avoir accomplit.
Martha Ravenswood arrangeait proprement la robe blanche de sa fille. En la regardant, et se disait qu'elle vivait enfin ce moment qu'elle attendait depuis si longtemps, et pourtant, elle était triste et désemparée. Au fond de son cœur maternelle, elle se sentait la mère la plus désolée. Sa pauvre fille, à présent détestée par son père, innocente et pure comme la neige, allait se marier naïvement.
-Mélanie ? lança-t-elle. Ton ruban de soie ? Où est-il, que je puisse le nouer ?
Mélanie alla chercher le bout de tissu et le tandis à sa mère :
-Voici, mère.
Elle se retourna et Martha fixa le tissu en ceinture autour de la taille de Mélanie, puis fit un nœud.
-Voila mon enfant, tu es prête !
Mélanie se regarda dans la longue glace posée devant elle.
-Qu'en dites-vous mère ?
-Tu es splendide !
Mélanie s'élança dans les bras de sa mère.
-Oh, je suis si excitée ! lui dit-elle en la serrant dans ses bras
Martha lui sourit.
-Tu es la plus belle des mariée. Bien plus belle que je ne l'était dans cette robe ! lança Martha en pointant la robe que portait Mélanie
Elle se mit à ramasser les tissus par terre.
-Mère ! Vous étiez ravissante, j'en suis sûre. Juste un peu trop modeste ! reprit Mélanie en riant
-Non, mon trésor, je suis sincère. Votre père n'est pas tombé amoureux de moi pour ma beauté, c'est une évidence !
-D'ailleurs, mère ? Comment vous-êtes vous rencontré père et vous ? demanda Mélanie
Mme. Ravenswood ramassa un dernier tissu, et après avoir poussé un soupir , répondit :
-C'était un mariage forcé, rien d'autre qu'un mariages forcé !
-Mais alors, pourquoi dites-vous qu'il est tombé amoureux de vous ?
Martha reprit :
-J'ai eut la chance d'aimer cet homme. Lorsque l'on me la présenté, j'ai tous de suite su que je l'aimerai pour toujours. Et, coïncidence, ton père avait insinuer la même chose ! dit elle en souriant
Notre mariage était donc forcé sans l'être vraiment, et ton père et moi, nous nous aimions... !
Elle leva les yeux au ciel et sourit.
-Vous vous aimiez ? Ce n'est donc plus le cas ? reprit Mélanie
Sa mère la fixa brusquement :
-Ce ne sont pas tes affaires, ma chère !
Elle devint alors sèche et lança :
-Tu te rhabilles et tu mets la robe sur le lit. Je viendrai la récupéré plus tard. Tu serras parfaite pour après-demain.
Sur ce elle sortit de la pièce, laissant Mélanie seule.
Martha Ravenswood aurait pensé que son amour serait un feu éternel, et pourtant, depuis quelques jours, elle le sentait s'éteindre peu à peu face à la haine et la méchanceté de son époux. Qu'aurait-elle donner pour vivre la même aventure que sa fille ?
Elles redescendit vers les cuisines où le repas de la noce se préparait. D'ici deux jours Mélanie Ravenswood prendrait le nom de Bridge. D'ici deux jours la vie de Mélanie prendra un autre tournant...




L'on raconte que dans la pierre dort un oiseau d'un grande rareté, un oiseau terrible et puissant, qui attend d'être réveillé. On l’appelait l'oiseau tonnerre. Les Indiens l'avaient ainsi baptisé dans leur légende qui circulait telle une malédiction dans toutes les villes d'Amérique. Dès qu'un homme hardi et audacieux oserait daigner s'approcher trop près de l'or des montagnes, alors cet oiseau se réveillerait et le punirait...
Le lendemain, Henry et Martha Ravenswood partirent ensemble à la mine pour profiter de la chaleur matinale qui se faisait rare ces temps si. C'est ainsi qu'ils laissèrent Mélanie et Ronald seuls dans le manoir. Les deux amoureux purent en profité pour discuter du mariage et mettre au point les dernières préparatifs.
Cela faisait deux bonnes heures qu'ils étaient seuls quand cela se produisit. Un vacarme prolongé semblable à un rugissement retentit. Tous les domestiques accompagnés des deux fiancés se regardèrent apeurés. Mélanie se précipita à la fenêtre. Ce qu'elle vit la fit souffrir terriblement et elle poussa un hurlement. La montagne de Thunder Mesa, ou plutôt la mine de la famille, était en train de s’effondrer. Aussitôt elle sortit en courant du manoir. Ronald la suivit. Elle se précipita dans le jardin et descendit la colline de Boot Hill à grandes enjambés. Elle traversa Thunder Mesa dont les rues se remplissaient de monde qui venaient observer le massacre. Elle poussait les gens qui se trouvaient sur son chemin, et pleurait. Elle parvint à arriver à l'entrée de la mine, qui était sur la terre ferme. Elle était à présent au premier plan, et avait la vu directe sur la montagne qui ressemblait à présent à un tas de pierre géant.
-Non ! lança-t-elle en pleurant
Elle criait et répétait :
-Non ! Non ! Pitié !
Son fiancé l'avait rejoint et il l'avait prit entre dans ses bras pour la calmer. Mais Mélanie se débattait et tomba à genoux. Les gens criaient et discutaient entre eux. Il y avait un brouhaha pas possible. Ronald s'agenouilla à côté de sa bien-aimé.
-C'est fini, dit-il, la mine est tombée mais plus aucune pierre ne bougera. Relève toi !
Mélanie pleurait.
-Prends appui sur mon épaule. Tu en as le courage.
Mélanie le regarda. Elle se tint à son épaule et se redressa. Aussitôt, elle le prit dans ses bras.
Quelques minutes plus tard, quand Mélanie en eu la force et que les rues étaient s'étaient vidées, ils allèrent voir les mineurs qui avaient échappés au tremblement de terre.
-Bonjour, lança Ronald à un d'entre eux, je vous présente ma fiancée, Mélanie Ravenswood.
Aussitôt l'homme saisit la main de cette dernière.
-Ravenswood ? Vous êtes Mélanie Ravenswood ?
Mélanie avait essuyer ses larmes :
-Je vous en pris, où sont mes parents ? Puis-je les voir ?
Le mineur semblait désolé :
-Nous n'avons aucune nouvelle d'eux. Nous imaginons qu'ils ont péris sous le poids des lourdes pierres.
Les yeux de Mélanie se remplirent de larmes. Sa voix était saccadée :
-Vous, vous, savez-vous comment cela c'est-t-il produit ?
-Nous n'en avons pas la moindre idée. C'est un tremblement de terre qui a déclenché ce vacarme. Mais étrangement, il n'a pas fait de dégas ici, à Thunder Mesa. Nous ne lavons presque pas sentit.
-Nous habitons sur Boot Hill, lança Ronald, et nous ne l'avions même pas senti !
-C'est pour vous dire ! reprit le mineur. Un tremblement de terre à Thuner Mesa ? On aura vraiment tous vu. Je vous donne toutes mes sincères condoléances mademoiselle Ravenswood. Je vous préviendrais si j’apprends de nouvelles informations sur ce terrible événement.
Les deux amoureux s'éloignèrent après voir remercier le mineur.
Mélanie se sentait désemparée. Chaque pas était une difficulté, la douleur la prenait dans tout son être. Plus elle marchait et plus elle se sentait éloigner de ses parents, dont les corps reposaient sous les pierres rousses de la montagne. Oui, l'oiseau tonnerre s'était réveillé, et ce n'était que le début des ennuis...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Histoire de Phantom Manor...ma version   

Revenir en haut Aller en bas
 

Histoire de Phantom Manor...ma version

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Disneyland Forum Club :: DISNEYLAND PARK & WALT DISNEY STUDIOS :: Mondes-